Le Tendre Serge

Home Le Tendre Serge
Le Tendre-couvPlancheA_124505regis-loisel-poster-bd-affiche-deco-art-illustration-la-quete-de-oiseau-du-temps

Sa vie

Né en 1946 à Vincennes, Serge Le Tendre commence très jeune à travailler comme aide-comptable. A 21 ans, ayant atteint l’âge de la majorité, il quitte cet emploi et suit, parallèlement à une multitude de petits boulots, les cours de bande dessinée donnés par Mézières et Giraud à l’université de Vincennes.

Là, il rencontre Loisel et prend conscience qu’il est meilleur scénariste que dessinateur. En 1972, dans Charlie Mensuel, Loisel et Le Tendre reprennent une histoire écrite pendant les cours à Vincennes: La Quête de l’Oiseau du Temps. Ce cycle pionnier de la BD d’héroïc-fantasy connaît un très gros succès public et critique.
Depuis, il a collaboré avec de nombreux dessinateurs: Cabanes, Hé, Servain, Rossi, Taduc, etc.

Le dessin, ce n’est pas mon truc…
« Tout petit déjà, je lisais de la bande dessinée, comme des tas d’autres enfants, sauf que la BD et le dessin animé (indissociables pour moi, à l’époque) correspondaient à un univers d’évasion qui me comblait d’aise et dans lequel je pouvais installer des points de repère. A partir d’un certain moment, il était simple de reproduire cet univers en dessinant, puis en créant un personnage, puis en inventant des histoires à la manière d’untel. Et, de fil en aiguille, j’ai continué à explorer une dimension narrative et graphique (…).« Débutant dans la carrière, Serge Le Tendre envisageait d’abord la bande dessinée pour le dessin. Il avait commencé à prendre des cours de BD à Vincennes, avec pour professeurs, notamment, Mézières et Giraud. « C’est là que j’ai compris, grâce à leurs conseils éclairés, que le dessin n’était pas vraiment mon truc. J’ai découvert qu’il y avait une technique et que je n’en avaispas les bases… Je ne peux pas illustrer les histoires que j’imagine. » Le Tendre a apprécié sesprofesseurs, même s’ils n’étaient pas tendre pour Le Tendre ! « Mézières cassait pas mal. Giraud, c’était différent. Il commençait par dire « c’est pas mal », puis il tirait sur un fil et, à la fin, il ne restait plus qu’un tas de cendres (…) ».
« Ma démarche était un peu candide et quand j’ai voulu faire abstraction de toutes les influences qui me guidaient, je suis resté devant une page blanche. Par contre, I’écriture du scénario, c’était de la rêverie d’images. Je restais dans l’image, mais, cette fois, en la décrivant. Le bonheur. »

Sa bibliographie

  • Adrénaline – 1982
  • Chinaman – 1997 à 2007
  • Courts métrages (Blanc-Dumont) 1985
  • Dernière lune (La)- 1993
  • Edmond et Gustave – 1987
  • Errances de Julius Antoine (Les) – 1985 à 1989
  • Gloire d’Héra (La) – 1996 à 2002
  • Golias – 2012 à 2015
  • Griffe blanche – 2013 à 2015
  • Histoire de Siloë (L’) – 2000 à 2019
  • J’ai tué – 2015
  • Jérôme K. Jérôme Bloche – 1985
  • Labyrinthes ( Le Tendre/Dieter/Pendanx) – 1993 à 1995
  • Livre des destins (Le) – 2004 à 2012
  • Mission Vietnam – 2003
  • Mister George – 2004
  • Nocturnes (Les) -1978
  • Oiseau noir (L’) – 1992
  • Paradis sur Terre (Le) – 2011 à 2012
  • Paroles d’étoiles – 2008
  • Pour l’amour de l’art – 1991 à 1995
  • Projet Bleiberg (Le)
  • Quête de l’oiseau du temps (La) – 1983 à 2017
  • Spirou (Almanachs & Albums) – 1982 à 1983
  • Taï-Dor -1987 à 1997
  • Temps des châteaux (Le) – 1985
  • Terminus 1 – 2016
  • Tirésias – 2001
  • Tirésias – La Gloire d’Héra – 2017
  • Vestiges de l’Aube – 2014 à 2015
  • Voyages de Takuan (Les) – 1987 à 1997

www.bedetheque.com